CAPSA

CAPSA Services Projets Réalisés 2011-2012

Projets réalisés en 2011-2012


 Étude d'avant-projet d'aménagement durable de la faune en milieu forestier dans la vallée Bras-du-Nord

Le projet consiste en une étude d’avant-projet visant à cibler des sites potentiels d’aménagement pour la mise en valeur et la protection de la faune, et ce, pour chacun des groupes d’utilisateurs de la forêt située dans la Vallée Bras-du-Nord. Le guide de mise en valeur faunique en milieu forestier réalisé permet d’aider les différents acteurs de la vallée Bras-du-Nord à prendre des décisions concernant la gestion et le développement du territoire. L’objectif principal du projet était donc de réaliser l’inventaire des habitats fauniques qui caractérisent le territoire à l’étude, afin d’y dresser un portrait global et des recommandations du potentiel d’aménagement intégrant les aspects fauniques et forestiers. Le guide était le principal livrable de ce projet.

Merci à nos partenaires!

Fondation de la faune du Québec, Coopérative Vallée Bras-du-Nord, Scierie Dion, Gestion G. Jacques, Ville de Saint-Raymond

Corridor boisé de Saint-Gilbert

Afin d’améliorer l’état de la section du Grand-Bras de la rivière La Chevrotière, la CAPSA, dans le cadre du programme d’Alcoa 10 millions d’arbres, a réalisé un projet de corridor boisé en milieu agricole. Celui-ci consistait à reboiser la bande riveraine sur une section de 3,5 km le long du cours d’eau et une largeur de 3 à 5 mètres. Un peu plus de 8 500 arbres et 2 000 arbustes ont été plantés sur les berges de la rivière et serviront à créer une zone tampon entre les champs cultivés et le cours d’eau. Dans le cadre de ce projet, une sortie éducative a été organisée avec 80 élèves de l’école secondaire de Saint-Marc-des-Carrières. Les jeunes ont pu participer à des ateliers éducatifs sur la gestion intégrée de l’eau en milieu agricole tels que la plantation des 2 000 arbustes sur les bandes riveraines de la rivière La Chevrotière, la conception de frayères, l’analyse de la qualité de l’eau et l’utilisation de la technologie au service des rivières, le tout dans le but de leur permettre de démystifier les enjeux liés à l’aménagement et la protection des cours d’eau.

Merci à nos partenaires!

Global Releaf, Aluminerie Alcoa de Deschambault, Ministière des Ressources naturelles et de la Faune, Facture en ligne de Vidéotron, Jour de la Terre, Municipalité de Saint-Marc-des-Carrières, Municipalité de Deschambault-Grondines, Municipalité de Saint-Gilbert, Wildlife society (Université Laval).

Consolidation des infrastructures d'accueil de tourbière Chute-Panet

Ce projet s’est inscrit dans la continuité des efforts de la CAPSA et de la Ville de Saint-Raymond qui travaillent de concert pour la mise en valeur et la protection de cet écosystème exceptionnel. Par ce projet, la CAPSA désirait consolider les infrastructures pour mieux encadrer les visiteurs. C’est ainsi qu’une aire de stationnement désignée, un chemin d’accès au sentier et une plate-forme d’accueil ont été réalisés pour recevoir et faciliter l’accès des visiteurs. De plus, un autoguide accessible sur le site Internet de la CAPSA et trois nouveaux panneaux ont été créés pour permettre aux visiteurs d’être informés et sensibilisés sur ce milieu naturel exceptionnel.

Merci à nos partenaires!

Centre local de développement (CLD) de Portneuf, Service Canada, Ville de Saint-Raymond, Caisse populaire Desjardins Saint-Raymond – Sainte-Catherine.

 Relève Trappage - Phase 2

Le projet visait à former une relève de trappeurs désireux de participer au contrôle de certaines espèces en milieu agricole, dont prioritairement le rat musqué, le castor et le raton laveur. Il s’agissait donc d’offrir une formation officielle de piégeage à une jeune relève de la région, de leur donner accès à un territoire pour la pratique de cette activité et de leur permettre de participer aux efforts d’amélioration de la qualité de l’eau, notamment au niveau de la dégradation des berges par les espèces problématiques. Un objectif de la Phase II du projet était de permettre aux jeunes d’être jumelés à un trappeur d’expérience pour bonifier leur formation. 

Merci à nos partenaires!

Ministère des Ressources naturelles et de la Faune, Conférence régionale des élus de la Capitale-Nationale, Le Prédateur de la Faune.

Corridor de biodiversité du 2e ruisseau Noir

C’est le vendredi 11 novembre 2011 que 2000 arbustes ont été plantés sur les rives du 2e ruisseau Noir situé dans le bassin versant de la rivière Sainte-Anne. La plantation s’est déroulée dans le cadre d'un projet collectif de restauration agroenvironnemental du Deuxième ruisseau Noir de St-Adelphe en Mauricie. En plus de viser la problématique d'apports en sédiments et en nutriments au cours d'eau causés par les infrastructures et par les pratiques culturales déficientes, le projet s’intéresse à la mise en valeur de la biodiversité le long du cours d'eau. Il consiste à recréer un corridor boisé de 6 km entre 2 massifs boisés et une tourbière pour favoriser le déplacement de la faune entre ces milieux d'intérêts. Des aménagements pour les poissons, les oiseaux, et les mammifères sont prévus. Les efforts ont été mis sur la planification et la concertation entre les différents intervenants du milieu à la planification du projet.

Merci à nos partenaires!

Facture en ligne de Vidéotron, Jour de la Terre, Municipalité de Saint-Adelphe, Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, Groupe Lavi-eau-champ inc., MRC Mékinac.

Sensibilis'Action de la rivière Sainte-Anne - Phase 2

À l’été 2010 avait lieu le projet de SensibilisAction des riverains de la rivière Sainte-Anne à Saint-Alban qui avait pour but de sensibiliser, d’éduquer, et de conscientiser les riverains et les utilisateurs de l’eau sur l’importance de la protection des rives et sur les actions pouvant être entreprises afin d’assurer la bonne santé de leur rivière à long terme. La deuxième phase consistait à faire un suivi des 1200 boutures et 380 arbustes qui avaient été plantés durant l’été 2010. Le taux de survie a été au-delà de 95 %.

Merci à nos partenaires!

Environnement Canada, Municipalité de Saint-Alban.

 Opération Belles-Rives 2011

Pour une deuxième année consécutive, l’APLSI a confié à la CAPSA le mandat de mettre en application l’Opération Belles-Rives. Rappelons que l’APLSI a entrepris à l’été 2010 une vaste opération visant à soutenir les propriétaires dans la renaturalisation de leurs rives. La CAPSA devait donc accompagner les participants dans la réalisation d’un plan d’aménagement personalisé, en plus de les sensibiliser à l’importance de la bande riveraine et d’assurer la distribution de leurs arbustes. Ce projet de deux ans, financé par le programme ÉcoAction d’Environnement Canada et la ville de Saint-Raymond, avait pour objectif de renaturaliser les rives de 189 propriétés, soit environ 55 % de la superficie des rives du lac. En somme, ce sont 221 riverains qui se sont inscrits au programme et 196 qui se sont dotés d’un plan d’aménagement conçu par la CAPSA, pour un total de 12 608 arbustes distribués. Dépassant ses propres objectifs, le projet s’est avéré une réussite. Il s’agissait de la cinquième année de partenariat entre la CAPSA, l’APLSI et la Ville de Saint-Raymond pour protéger l’environnement du lac Sept-Îles.

Restauration agroenvironnementale

L’année 2011 marquait le début d’une année sans Plan d’action concertée en agroenvironnement sur notre territoire. Pour s’assurer que des gestes continuent à se poser pour la protection des cours d’eau dans le milieu agricole, le Syndicat de base de l’UPA La Chevrotière et la CAPSA ont renouvelé leur partenariat en conjuguant leurs efforts pour poursuivre les interventions et leur soutien dans le bassin versant de la rivière La Chevrotière. Suite à des rencontres entre les deux intervenants, un plan d’action a été établi pour l’année en cours. Le syndicat de base a poursuivi son rôle de communication et de sensibilisation avec les producteurs agricoles, et la CAPSA s’est rendue disponible pour réaliser des aménagements et apporter un soutien technique auprès des producteurs. Plus précisément, ce partenariat a permis de délimiter, par l’installation de 200 balises, les bandes riveraines réglementaires de certains producteurs, de poursuivre le nettoyage des cours d’eau du bassin versant, de faire l’entretien des arbres plantés ces dernières années dans le cadre du projet d’action concertée (PAC), de planter 2 000 arbustes à l’aide d’une subvention du Jour de la Terre rendue possible grâce au programme Facture en ligne de Vidéotron, et finalement, de planter 6 500 arbres à l’aide d’une subvention du programme 10 millions d’arbres de l’aluminerie d’Alcoa de Deschambault et de Global Releaf.

Le Syndicat de l’UPA de l’ouest de Portneuf a signé en 2010 un contrat de bassin avec la CAPSA pour poursuivre leur effort à la protection des cours d’eau. À cet effet, une rencontre a été tenue en début d’année entre les producteurs intéressés à mettre de l’avant des aménagements hydroagricoles et la CAPSA. Nous étions présents pour aider les agriculteurs dans la planification, la recherche de subventions et la réalisation de leurs projets.

Caractérisation de bandes riveraines

La CAPSA a participé cette année à un projet de recherche universitaire de l’Institut National de la Recherche Scientifique (INRS) au centre Eau-Terre-Environnement (ETE) qui se tenait sur le territoire du bassin versant de la rivière La Chevrotière. Supervisé par le professeur-chercheur Karem Chokmani et réalisé par les étudiants à la maîtrise Julio Novoa et Magali Wirtensohn, le projet visait à développer une méthodologie de caractérisation des bandes riveraines à l’aide de l’imagerie satellitaire multi-spectrale de très haute résolution spatiale et de classification orientée-objet. Une telle méthodologie permettra aux gestionnaires de bassins versants de dresser un portrait exhaustif des bandes riveraines existantes en termes d’étendue, de morphologie, de phénologie et de structure d’assemblage végétal. Cette méthodologie permettra également d’évaluer l’état de santé de ces écosystèmes fragiles (largeur, type de végétation, présence de perturbations…), d’analyser leur conformité en lien avec les recommandations et la réglementation en vigueur, en plus de mesurer leur efficacité par rapport aux conditions réelles du ruissellement au champ observables sur une image satellite (exemple : réseau de drainage de surface). La CAPSA a participé au projet en partageant ses données et fournissant un soutien technique sur le terrain à l’équipe de recherche. Nous remercions l’étudiant Julio Novoa qui a participé à la sortie éducative de l’école secondaire de Saint-Marc-des-Carrières en animant un atelier sur les bandes riveraines.

Mise en valeur des étangs de grondines

Voilà maintenant trois ans que la CAPSA collabore au projet du Regroupement des propriétaires du marais de Grondines (RPMG) visant l’aménagement et la mise en valeur d’un territoire riche et diversifié en habitats fauniques, et ce, avec de nombreux partenaires dont principalement la Fondation de la faune du Québec (FFQ), le ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF) et le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP). En 2011, la CAPSA réalisa à nouveau, en collaboration avec la FFQ, une pêche exploratoire sur les étangs aménagés, dans l’optique d’inventorier les espèces de poissons utilisant les aménagements et de bonifier les données acquises l’année précédente. Un rapport d’inventaire ichtyologique démontrant le grand nombre d’espèces présentes, dont plusieurs à valeur sportive intéressante, fut remis au RPMG.

 

Dernières nouvelles

2017-08-10
Capsa fête ses 30 ans !

Pour souligner l'événement, une série de capsules vidéo seront diffusées toutes les semaines ou 2 semaines. 

 

Toutes les nouvelles

 418 337-1398

111-1, route des Pionniers
Saint-Raymond (Québec)
G3L 2A8
Télec.: 418 337-1311 

Communiquez avec nous


Réseaux sociaux

Facebook

© 2012  CAPSA.   Tous droits réservés.