CAPSA

CAPSA Services Projets Réalisés 2010-2011

Projets réalisés en 2010-2011


 Dépôt des portraits préliminaires

Suite au redécoupage territorial en zone de gestion intégrée de l’eau, la CAPSA a vu son territoire élargi en intégrant le bassin versant de la rivière Portneuf ainsi que tous les cours d’eau compris entre la rivière Sainte-Anne et la rivière Portneuf dont, entre autres, les rivières Belle-Isle et La Chevrotière. En tant qu’organisme de bassin versant de cette zone, la CAPSA obtint le mandat de dresser le portrait préliminaire de ces deux zones. Pour ce faire, une chargée de projet, Sarah-Émilie Hébert-Marcoux, fut embauchée pour effectuer la recherche d’information, l’analyse de ces informations ainsi que la rédaction des documents. Les deux portraits préliminaires ont été déposés au MDDEP le 31 mars 2011 et sont maintenant disponibles sous forme de fiches sur le site Internet de la CAPSA.

Forum sur la gestion de l'eau

Suite aux bouleversements connus l’année dernière, la CAPSA a jugé opportun d’organiser un forum permettant à tous les intervenants de ce nouveau territoire de se réunir et ainsi amorcer la concertation au sein des bassins versants de la zone de gestion de la CAPSA. Le 1er Rendez-Vous des bassins versants, tenu le 10 juin 2010 dernier à l’auberge du couvent de Saint-Casimir, visait donc à faire connaître le processus de gestion intégrée de l’eau aux intervenants, favoriser le réseautage au sein de ces différents bassins versants, mais surtout, de rassembler ces acteurs et usagers de l’eau afin d’amorcer les processus de concertation nécessaire à la gestion intégrée de l’eau.

Mise en place des comités consultatifs

 Suite à la tenue de son 1er Rendez-vous des bassins versants, les membres du conseil d’administration de la CAPSA ont décidé de mettre de l’avant la formation de trois comités consultatifs sur la gestion intégrée de l’eau. Respectivement constitués pour les bassins versants des rivières Sainte-Anne, Portneuf et La Chevrotière /Belle-Isle, ces comités sont la première ligne de concertation et de consultation de la CAPSA dans l’élaboration du Plan directeur de l’eau. Ils permettent la diffusion et la validation d’information entre les acteurs locaux, en privilégiant des échanges et une communication principalement véhiculés par le web (courriel et site internet). 

 Participation au projet Aller-Retour vers le partage du savoir citoyen pour la gestion de l'eau

Le Projet Aller Retour 2010 avait pour objectif de susciter la réflexion au sein des organismes de bassins versants québécois au sujet de l’implication et de la participation de la société civile à leurs activités. Ce projet visait aussi à formuler des recommandations pour accroître cette participation citoyenne aux OBV du Québec. Afin d’en arriver à formuler ces recommandations, une démarche en cinq étapes a été appliquée par le groupe de travail.

D’abord, un atelier de réflexion impliquant les participants au Projet Aller Retour a été tenu afin de fixer les bases de réflexion auxquelles le projet allait s’attarder. Ensuite, un travail de préparation à une mission au Brésil a été effectué, au cours duquel les participants ont effectué un sondage au sein du réseau des OBV québécois, rédigé une présentation des enjeux de la participation citoyenne pour la gestion de l’eau au Québec et participé à des échanges internationaux via une plate-forme web spécifique. Dans un troisième temps, le groupe de travail s’est rendu au Brésil pour une mission de près de 3 semaines visant l’échange avec les comités de bassin brésiliens. La quatrième étape a, quant à elle, consisté en la réalisation d’un atelier de réflexion de groupe afin de synthétiser les apprentissages, duquel a découlé un document de réflexion portant sur les moyens de favoriser la participation citoyenne dans les OBV. Finalement, la dernière étape de la démarche consiste en la diffusion des résultats du groupe de travail au sein des OBV du Québec, lors du Rendez-vous des organismes de bassins versant.

Opération Bleu-Vert

Avec le soutien financier accordé par le Regroupement des organismes de bassin versant du Québec (ROBVQ), l’Opération Bleu-Vert a permis à la CAPSA en 2010 d’élargir son champ d’intervention pour la lutte aux algues bleu-vert, à l’ensemble du territoire de sa zone.                            

Par ce soutien, la CAPSA a ainsi poursuivi ses nombreuses activités de sensibilisation auprès des associations, municipalités et partenaires de son territoire par la distribution de documents d’information, rencontres d’assemblées et de citoyens, réseautage et diverses communications internet. D’autres interventions de la CAPSA se sont traduites par des contributions auprès de programmes de revégétalisation des berges, suivi de la qualité de l’eau, d’inventaire ichtyologique et de suivi de plans d’action visant le contrôle du transport des sédiments. La CAPSA a notamment accordé son soutien au projet de SensibilisAction des riverains de la rivière Sainte-Anne par la réalisation d’un sondage sur les pratiques nautiques ainsi que par son soutien au projet-pilote de revégétalisation des berges du lac Blanc. Deux panneaux d’interprétation des travaux réalisés dans le cadre de la restauration et mise en valeur du tributaire no 5 du lac Sergent ont également été mis en place.

Dans le cadre de ce programme, la CAPSA a poursuivi ses activités de revégétalisation de bandes riveraines des rivières et des lacs de son territoire. Plus précisément, la plantation se traduit par près 4650 arbres dans le bassin versant de la rivière La Chevrotière, 3500 dans le sous-bassin versant de la rivière Niagarette, 1455 aux associations de lacs, 750 aux riverains de la rivière Sainte-Anne, et 4445 à différents intervenants du territoire d’intervention pour un total de 14 800 plants.

Participation à la campagne défi climat 2010

Comme des centaines d’organisations au Québec, la CAPSA s’est jointe à la campagne Défi Climat 2010. L’organisation a invité tous ses riverains, membres, employés et partenaires à se joindre à elle pour relever le Défi, la plus vaste campagne de sensibilisation et de mobilisation pour la lutte aux changements climatiques au Québec. Ainsi, du 10 mars au 30 avril 2010, partout au Québec, des acteurs de l’eau du territoire ont pris des engagements pour modifier certaines de leurs habitudes de vie afin de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.

Dans le cadre de ce programme, la CAPSA a également organisé un concours entre les employés : Le GALA des Compostés ! Nous sommes heureux de souligner que Madame Linda Bouchard, secrétaire-comptable, a été l’heureuse récipiendaire du Compost d’Or pour ses efforts visant à réduire l’émission des gaz à effet de serre ! 

 Sortie éducative avec l'école La Morelle de St-Ubalde

Le 19 novembre 2010, les élèves de l’école primaire La Morelle de Saint-Ubalde ont participé à une sortie éducative leur permettant de venir à la rencontre du bassin versant de la rivière Blanche.

Animés et accompagnés par trois représentants de la CAPSA, les élèves ont ainsi eu la chance de visiter le lac Blanc, l’ancien Moulin Bélanger de Saint-Alban et le parc de l’île Grandbois en plus d’effectuer plusieurs arrêts tout au long du parcours de la rivière. Cette visite leur a également permis d’échantillonner l’eau à partir de trois stations et ainsi comparer les différents aspects de la qualité de l’eau, de l’amont vers l’aval.

Impliquant tous les niveaux scolaires de l’école et s’intégrant au programme scientifique dans lequel l’école s’est engagée durant cette année, cette sortie éducative a permis aux élèves de se familiariser avec le cours d’eau de leur localité, en prenant connaissance des éléments de son écosystème, des notions de bassin versant et des problématiques reliées à l’érosion.

Mise en valeur de la tourbière Chute-Panet - Phase 4

Ce projet s’est inscrit dans la continuité des efforts de la CAPSA et de la Ville de Saint-Raymond qui travaillent de concert pour la mise en valeur et la protection de cet écosystème exceptionnel. Par ce projet, la CAPSA désirait consolider l’accès à un milieu fragile afin que la population puisse en profiter, dans un environnement encadré.

La réalisation de ce projet aura nécessairement des retombées socio-économiques et environnementales importantes pour la région de Saint-Raymond. La CAPSA tient à remercier les principaux partenaires du projet: la Conférence régionale des élus de la Capitale-Nationale, la Ville de Saint-Raymond, la Corporation de développement Saint-Raymond, la Caisse populaire Desjardins de Saint-Raymond–Sainte-Catherine.

Restauration et mise en valeur du tributaire #5 du Lac Sergent

En collaboration avec la Ville de Lac Sergent, la Ville de Saint-Raymond, la Fondation de la faune du Québec, la Fondation Héritage faune, le Centre plein-air 4 saisons-SPARTS Jeunesse et le Golf du lac Sergent, ce projet visait le rehaussement de la qualité d’habitat pour l’omble de fontaine. D’abord, une pêche à l’électricité qui validait la forte présence de l’espèce a été réalisée en aval du cours d’eau puis, un nettoyage important (débris végétaux, et de nombreux ponceaux abandonnés) a été effectué sur le premier 1,5 km du tributaire. Par la suite, 11 seuils ont été réalisés manuellement (avec dépôt de gravier) et des arbres ainsi que des arbustes ont été plantés aux abords du cours d’eau. Deux panneaux d’interprétation (qui vous sont présentés à la page suivante) ont été installés en bordure du cours d’eau sur le terrain du Centre plein air 4 saisons-SPARTS Jeunesse. L’un des panneaux présente un résumé du projet et l’autre présente des informations sur l’omble de fontaine.

Sensibilis'Action des riverains de la Rivière Sainte-Anne

Le projet de SensibilisAction des riverains de la Rivière Sainte-Anne à Saint-Alban favorisait la sensibilisation par l’action. Cette approche active et mobilisatrice a été effectuée avec l’aide d’Environnement Canada, la municipalité de Saint-Alban et d’Action Plan d’Eau Plein Air. La sensibilisation se concentrait sur l’importance de la protection des rives et sur les actions pouvant être entreprises par les utilisateurs nautiques afin d’assurer la bonne santé de leur rivière à long terme et d’atténuer les impacts des diverses activités sur le lac. La démarche proposée mettait majoritairement l’emphase sur le phénomène d’érosion accru dans ce secteur. En collaboration des riverains, c’est 1200 boutures et 380 arbustes qui ont été plantés durant l’été. La réalisation du projet incluait des activités stratégiques de responsabilisation permettant notamment de Sensibiliser, Éduquer, Conscientiser et Activer les utilisateurs de l'eau. Un panneau de sensibilisation sur les règles de bonne conduite nautique a été installé près de la rampe de mise à l’eau de Saint-Alban.

 Relève Trappage - Phase 1

Le projet, réalisé principalement grâce au financement du  ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec visait à former une relève de trappeurs désireux de participer au contrôle de certaines espèces dont en priorité le rat musqué, le castor et le raton laveur. L’objectif était de permettre le contrôle de certaines populations fauniques ayant des impacts jugés négatifs en milieu agricole, notamment au niveau de la dégradation des berges et de la qualité de l’eau. Ainsi, il s’agissait essentiellement d’offrir une formation officielle de piégeage à une jeune relève de la région ainsi qu’un territoire accessible à la ressource pour la pratique de l’activité. Sur les dix jeunes qui ont suivi la formation et qui avaient été ciblés pour participer aux activités, six sont devenus actifs dans le milieu après le projet.  

 Cartographie des étangs de Grondines

 Le Regroupement des propriétaires du marais de Grondines (RPMG) travaille depuis le début des années 2000 à aménager et mettre en valeur un territoire riche et diversifié en habitats fauniques, et ce, avec de nombreux partenaires dont principalement la Fondation de la faune du Québec (FFQ) ainsi que le ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF). En 2010, la CAPSA réalisa, avec la contribution du programme « Acquisition de connaissances et mise en valeur de la ressource faunique » du MRNF, une cartographie complète du réseau d’étangs artificiels permettant une meilleure interprétation des résultats de pêche ainsi qu’une meilleure planification du projet.

Aménagement et mise en valeur de frayères dans la rivière Belle-Isle  

Ayant atteint ses objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre, dans le cadre du programme Défi Climat, l’Aluminerie Alcoa de Deschambault s’était engagée à verser une somme d’argent à un organisme pour la réalisation d’un projet à caractère environnemental. Ainsi, l’Aluminerie a accordé le financement nécessaire pour l’aménagement et la mise en valeur de trois zones de frayère à omble de fontaine sur la rivière Belle-Isle. Le gravier constituant les frayères a été déposé sur trois sites de 3 m x 10 m  situés à proximité de l’usine.

Restauration agroenvironnementale du bassin versant de la rivière La Chevrotière 

En cette dernière année du Plan d’action concerté sur l’agroenvironnement et la cohabitation harmonieuse (PAC), le Syndicat de base de l’UPA La Chevrotière et la CAPSA ont continué à conjuguer leurs efforts pour poursuivre les interventions dans le bassin versant de la rivière La Chevrotière. Les travaux se sont poursuivis essentiellement dans les municipalités de Saint-Gilbert, Saint-Marc-des-Carrières et Deschambault-Grondines.

La CAPSA a procédé à la plantation de milliers d’arbres en plus d’assurer l’entretien des milliers de tiges plantées dans les années antérieures. En fait, c’est près de 7 km de rives qui furent planté en 2010. De plus, près de 6 km de cours furent également nettoyés. Bon nombre d’aménagements hydroagricoles ont également été réalisés : avaloir, ponceau, lutte à l’érosion, traverse à gué, risberme filtrante, exutoire de drainage, bassin de sédimentation, clôtures à bétail, chute enrochée, haie brise-vent, etc.

Ce sont donc plus d’une trentaine d’entreprises agricoles qui ont été rencontrées et qui se sont mobilisées pour l’amélioration de la qualité de l’eau de tout le bassin versant. Sans compter les multiples partenaires qui collaborent dans tous les différents volets de ce projet intégré.

Mise en valeur de la biodiversité en milieu agricole : Bassin de la Rivière Niagarette

En 2005, la Fondation de la faune du Québec, l’UPA et la CAPSA décidaient de collaborer afin d’améliorer la qualité de l’eau et des habitats fauniques en milieu agricole. Un projet a vu le jour sur le sous-bassin de la rivière Niagarette dans le cadre du programme Mise en valeur de la biodiversité des cours d’eau en milieu agricole. La CAPSA, travaillant déjà depuis quelques années avec les entreprises agricoles de ce secteur, devint un partenaire incontournable dans le succès de ce projet. Celui-ci ayant pris fin en 2010, le Syndicat de l’UPA de l’ouest de Portneuf, promoteur du projet, décida tout de même de poursuivre les interventions avec des fonds de partenaires privés. Ceci permit à la CAPSA de poursuivre la plantation et l’aménagement de bandes riveraines, de maintenir l’entretien des tiges existantes, de nettoyer certaines parties du cours d’eau et de réaliser de nombreux aménagements hydroagricoles. 

Opération Belles-Rives, Lac Sept-îles 2010 

Afin de poursuivre leurs objectifs de protection de l’environnement du lac, l’Association des propriétaires du Lac Sept-Îles (APLSI), grâce à l’appui financier du programme ÉcoAction d’Environnement Canada et de la Ville de Saint-Raymond, ont mis en branle une vaste campagne de revégétalisation des rives du lac. En perspective du projet de règlement de revégétalisation de la Ville de Saint-Raymond qui pourrait être en vigueur en 2012, l’APLSI a confié à la CAPSA le mandat de mettre en application l’Opération Belles-Rives. Ce projet, ciblant près de 200 propriétaires du lac, vise à accompagner les riverains dans la revégétalisation de leur bande riveraine par l’élaboration de plan d’aménagement personnalisé et par la distribution de plants d’arbustes sélectionnés, offert à faible coût. Par ce mandat, deux techniciennes de la CAPSA ont ainsi, au cours de l’année 2010, géré l’adhésion de 150 inscriptions au programme, accompagné les participants dans la réalisation de plus de 130 plans d’aménagement et assuré la distribution de 3900 arbustes auprès de 65 propriétaires riverains en plus de participer à de nombreuses séances de sensibilisation. 

Revégétalisation des berges de la rivière La Chevrotière sur le site du moulin de La Chevrotière

La première phase de ce projet réalisé en collaboration avec Culture et Patrimoine de Deschambault-Grondines visait à améliorer l’environnement riverain et la visibilité du Moulin de La Chevrotière par le réaménagement complet de la bande riveraine sur une largeur de dix (10) mètres sur toute la longueur du lot (155 m). Ainsi, une plantation communautaire d’arbres et d’arbustes indigènes a eu lieu au cours de l’été 2010.

Dernières nouvelles

2017-08-10
Capsa fête ses 30 ans !

Pour souligner l'événement, une série de capsules vidéo seront diffusées toutes les semaines ou 2 semaines. 

 

Toutes les nouvelles

 418 337-1398

111-1, route des Pionniers
Saint-Raymond (Québec)
G3L 2A8
Télec.: 418 337-1311 

Communiquez avec nous


Réseaux sociaux

Facebook

© 2012  CAPSA.   Tous droits réservés.