CAPSA

CAPSA Services Projets Réalisés 2004-2005

Projets réalisés en 2004-2005


Implantation de bandes riveraines élargies pas l'évaluation d'incitatifs financiers auprès des agriculteurs riverains des ruisseaux Gendron et Cossette

Ce projet avait pour principal objectif l’évaluation d’incitatifs financiers auprès des agriculteurs riverains des ruisseaux Gendron et Cossette pour favoriser l’implantation de bandes riveraines élargies.

La mise aux normes des agriculteurs pourrait représenter une bonne opportunité d’implanter des bandes riveraines plus larges que trois mètres. En fait, cela éviterait à certains éleveurs de devoir reculer leurs clôtures dans quelques années et aux autres, de s’habituer à cohabiter avec une «vraie» bande riveraine. Le plus important est d’aider financièrement les agriculteurs qui sont prêts à élargir leurs bandes riveraines.

Pour ce faire, un programme d’incitatifs financiers représente une voie très intéressante et ce, spécialement pour un type d’agriculteur. En effet, les grandes entreprises agricoles (souvent, des grandes cultures) ne semblent pas ouvertes à participer à un tel programme. Une alternative consisterait peut-être à augmenter la surveillance pour s’assurer du respect de la réglementation en vigueur tout en aidant fortement ceux qui désirent adopter des pratiques agroenvironnementales telle que l’implantation de bandes riveraines élargies sur leurs terres.

À l’heure actuelle, les agriculteurs n’ont pas facilement accès à une aide pour adopter des pratiques plus respectueuses de l’environnement. Il importe d’aider ces derniers par un programme qui sera simple et facile d’application afin que l’argent leur soit très accessible. Aussi, il serait préférable que les agriculteurs soient impliqués au maximum dans la démarche d’élargissement des bandes riveraines afin d’augmenter les probabilités que ces bandes soient respectées et fassent l’objet d’un suivi de leur part.

En conclusion les incitatifs financiers proposés permettent aux plus convaincus de passer à l’action, mais ne réussissent pas à persuader ceux qui sont moins environnementalistes.

Merci à notre partenaire!

Ministère de l'Environnement du Québec.

Accès de l'omble de fontaine aux habitats propices des tributaires de la rivière Sainte-Anne

Ce projet se veut une combinaison d’interventions visant à redonner accès aux géniteurs à des sites de frai situés dans les tributaires de la rivière Sainte-Anne et ainsi assurer la pérennité de la ressource dont la population semble en déclin.

De nombreux barrages de castor abandonnés empêchent la libre circulation des salmonidés vers leurs sites de frai. Le démantèlement de ceux-ci était donc de mise. Cependant, afin de minimiser les risques que les castors ne reviennent nuire à nos efforts, il importait de concentrer ceux-ci essentiellement aux ruisseaux présentant un faible potentiel d’habitat pour le castor, mais offrant toutefois un bon potentiel pour l'omble de fontaine. Après évaluation, 17 barrages obstruant 7 cours d’eau ont été démantelés.

De plus, un ponceau situé sous la piste cyclable créait une chute infranchissable d’une hauteur de 1 m dans la section aval du Petit Ruisseau l’Heureux. L’aménagement d’une succession de 6 seuils, au pied de cet obstacle, a permis de corriger la situation. 

L’ensemble de ces travaux a permis de redonner l’accès à près de 9 km de ruisseaux où se retrouvent 3600 m² de frayères potentielles.

Merci à nos partenaires!

Fondation de la faune du Québec (Emploi-nature Jeunesse), MRC de Portneuf, Société de la faune et des parcs du Québec (FAPAQ), Développement des ressources humaines du Canada, Municipalités du bassin versant, Cégep de Saint-Félicien (accueil d'une stagiaire).

Cadre écologique de référence

Le cadre écologique de référence (CER) fournit la dimension écologique du bassin versant de la rivière Sainte-Anne. En récupérant l’information déjà existante sur la géologie, les dépôts de surface (origine, épaisseur, texture, pierrosité), les sols, les formes de terrain, le relief, le climat et le réseau hydrographique, le CER cartographie et décrit les principaux types de milieux (écosystèmes) terrestres et aquatiques du bassin versant. Le CER permet ainsi d’aborder les potentiels, les risques ou les sensibilités du territoire selon des problématiques particulières. Tous les résultats du CER aboutissent à la production de cartes et font automatiquement partie du système d’information sur le territoire (SIT) réalisé par le ministère de l’Environnement.

Merci à nos partenaires!

MRC de Portneuf, Ministère de l'Environnement du Québec.

Réduction de la consommation d'eau potable de la Ville de Saint-Raymond

La municipalité de Saint-Raymond a participé à un projet pour la réduction de la consommation d’eau potable pour les résidents, commerces, industries et institution de l’ensemble de son réseau d’aqueduc. Ce projet avait deux objectifs précis : une réduction tangible de la consommation d’eau potable via l’installation d’économiseurs d’eau pour réservoirs de toilette et la sensibilisation de la population à l’importance de conserver la ressource d’eau.

Les visites à domicile pour la sensibilisation des résidents et l’installation des économiseurs d’eau pour réservoirs de toilette se sont déroulées durant l’été. En tout, ce sont 1558 maisons, 60 commerces, industries et institution ont été visités. Ainsi, 850 économiseurs d’eau ont été installés lors de ces visites qui avaient aussi pour but la sensibilisation des citoyens à l’économie d’eau potable par la distribution d’un dépliant, d’autocollant et d’un aimant pour le frigo, tous portant sur des trucs pour économiser l’eau.

Merci à nos partenaires!

Eco-Action (Environnement Canada), Ville de Saint-Raymond, Développement des ressources humaines du Canada (Placement carrière été), École Marguerette d’Youville, École Saint-Joseph, Jean Denis Ltée.

Restauration agroenvironnementale du bassin versant de la rivière Blanche Phase 1

Dans le cadre d’un projet d’amélioration de la qualité de l’eau et de l’environnement en milieu agricole, la CAPSA devait intervenir en 2003 sur deux sites où des problèmes d’érosion risquaient de s’amplifier à court terme. Pour des contraintes d’ordre climatiques, les aménagements en cause ont dû être reportées à l’année 2004.

Les deux sites où a eu lieu la stabilisation de berges sont situés aux abords de la rivière Blanche : le premier, plus en amont, fait partie de la municipalité de Saint-Ubalde et totalise cinquante (50) mètres d’intervention, d’un seul tenant; le deuxième site de stabilisation se situe plus en aval, à Saint-Casimir, où soixante (60) mètres de restauration au total ont été réalisés sur deux berges.

Merci à nos partenaires!

EcoAction (Environnement Canada), Fond Hydro Québec pour l’environnement, Fondation de la faune du Québec, Développement des ressources humaines du Canada (DRHC), Ministère de l’agriculture, des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ), Fédération UPA.

Restauration agroenvironnementale du bassin versant de la rivière Blanche - Phase 2

L’équipe de réalisation de la CAPSA aura effectuée la mise en place de deux systèmes de clôtures électrifiées pour le contrôle des animaux de ferme ayant accès aux cours d’eau (plus d’une centaine de moutons et environ 150 têtes d’animaux de boucherie).

L’installation des infrastructures fut réalisée chez deux producteurs (trois lots), en amont du milieu agricole du bassin versant de la rivière Blanche, et totalisent environ 2200 mètres de protection de berges sur deux tributaires. Ces deux ruisseaux présentent une bonne qualité d’eau et un fort potentiel d’habitat pour l’omble de fontaine, où des travaux d’aménagement ont d’ailleurs été prescrits un peu plus en aval. Une activité de pêche à l’électricité à l’été 2003 aura ainsi permis d’apprécier la valeur de ces tributaires de la rivière Blanche en ce qui concerne l’omble de fontaine indigène.

Les travaux de l’automne 2004 ont aussi permis l’aménagement de trois traverses à gué stabilisées avec de la pierre ainsi que la remise de trois bacs à eau aux producteurs pour l’abreuvement des animaux; une seule aire d’abreuvement stabilisée fut réalisée chez un producteur à l’automne 2004 (période tardive du au gel) dans le cadre de cette première étape du projet.

Merci à nos partenaires!

Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), Fondation de la Faune du Québec, Municipalités du bassin versant, Développement des ressources humaines du Canada (DRHC).

Développement d'un circuit de canot-camping dans le parc régional des lacs Longs et Montauban

La CAPSA a aménagé un sentier de canot camping dans les limites du futur parc régional des lacs Long et Montauban. Ce parcours offre maintenant l’accessibilité à huit (8) lacs ayant un potentiel pour la pêche sportive. Les sentiers aménagés sur une longueur de 4225 mètres et une largeur moyenne de 1,5 mètres, reliant les lacs Foin, aux Merles, du Sault, Travers, Beaudoin, Noir et Caribou. Trois sites de camping sauvage ont été aménagés, deux le long du parcours et un troisième au lac Sept-Iles. Ces installations permettront aux canoteurs de prendre quelques jours pour apprécier ce milieu naturel exceptionnel.

Merci à nos partenaires!

MRC de la Jacques Cartier (Volet II), Développement des ressources humaines du Canada (DRHC), Comité d’aménagement des lacs de Saint-Alban (CALSA), Municipalités du bassin versant, Université du Québec à Trois-Rivières.

Projet d'aménagement de la tourbière Chute-Panet

Le projet de conservation et de mise en valeur de la Tourbière Chute-Panet vise une démarche permettant d’augmenter le niveau de conservation de ce milieu à valeur écologiques exceptionnelle. Par le passé, plusieurs propriétaires s’étaient engagés à la conservation volontaire de ce milieu par la signature d’une déclaration d’intention et une partie de la tourbière avait également été acquise pour la conservation (maintenant propriété de la Ville de St-Raymond et affectée officiellement d’une zone de conservation). Le projet actuel proposait de faire « un pas de plus » dans cette direction soit en élargissant la zone de conservation déjà existante (par acquisition ou achat de servitude sur les terres avoisinantes) et en amenant les propriétaires à s’engager davantage dans la conservation en obtenant un statut de conservation reconnu légalement, comme la servitude de conservation, l’inscription au statut de Réserve naturelle en milieu privé ou encore le don écologique.

Merci à nos partenaires!

Fondation Hydro Québec pour l’environnement, Développement des ressources humaines du Canada (DRHC), Benoit Lapointe, Municipalité du bassin versant.

Développement récréotouristique du bassin versant de la rivière Sainte-Anne

Des activités de descentes de rivière, pêche, visites guidées, rallye-canot ont permis de promouvoir des activités pouvant se dérouler à proximité ou sur les cours d’eau du réseau hydrographique de la rivière Sainte-Anne. De plus, une carte des sites de pêche et du circuit de canot a été conçue par la CAPSA.

Merci à nos partenaires!

Dion Moto, Action Plan D‘Eau Plein Air, Municipalités du bassin versant, CLD de Portneuf, Chambre de commerce Régionale de Saint-Raymond, Les expéditions de la rivière Blanche, Impressions Borgia, Chasse & Pêche Fiset, Location St-Raymond, Maison du Gardien, Les Excursions de l’Ouest, Performance Voyer Inc., Hotel St-Alban S.E.N.C., Intersport, Chez France, Caisse populaire Desjardins de la Chevrotière, Kéno, Caisse populaire Desjardins de Saint-Raymond, Fédération québécoise du canot et du kayak.

J'adopte un cours d'eau

Par le biais du projet J’Adopte un cours d’eau, la CAPSA a sensibilisé un grand nombre de jeunes à l’importance de préserver les cours d’eau, plus particulièrement les cours d’eau situés dans le bassin versant de la rivière Sainte-Anne. Pour ce faire, la CAPSA a premièrement approché l’école secondaire Saint-Marc afin de débuter le projet avec un certain nombre de groupes scolaires. À chaque année, les sites d’échantillonnage choisis seront visités par de nouveaux élèves, ce qui assure la surveillance écologique des cours d’eau touchés en plus d’augmenter le nombre de jeunes touchés par le projet.

De plus, une nouvelle école secondaire s’est ajoutée pour l’année scolaire 2004-2005, soit l’école secondaire Louis-Jobin à Saint-Raymond. Tout comme l’école secondaire Saint-Marc, elle prévoit réaliser le projet J’Adopte un cours d’eau à chaque année avec ses groupes de secondaire I. Le projet prend donc l’ampleur souhaitée et permettra de sensibiliser des centaines de jeunes à la protection de nos cours d’eau.

Finalement, le projet représente un outil de sensibilisation extrêmement utile pour des groupes environnementaux qui désirent réaliser des activités avec des jeunes de leur milieu. En effet, le projet J’Adopte un cours d’eau a permis à la CAPSA de toucher près de deux cents jeunes jusqu’à maintenant. Selon la réponse des enseignants, la CAPSA est confiante que ce nombre augmentera année après année.

Merci à nos partenaires!

Fonds de l’environnement de Shell, Écoles Secondaire St-Marc, Corporation Saint-Laurent.

Traitement des eaux de laiterie par marais épurateur

L’objectif du projet consiste à raccorder l’effluent des eaux de laiterie et de rendre opérationnel le marais épurateur déjà en place. Ainsi, la mise en fonction du marais a été effectuée en mai 2004. Les eaux usées de laiterie sont maintenant acheminées jusqu’au marais épurateur et un programme d’échantillonnage d’eau a débuté. Par ce projet, la CAPSA vise à contribuer à l’acquisition de données et de connaissances scientifiques pour l’approbation de cette technologie par le MENV. De plus, la CAPSA souhaite offrir aux petites entreprises agricoles une solution relativement peu coûteuse et environnementalement acceptable pour le traitement des eaux usées provenant de la laiterie.

Une visite du marais épurateur des eaux de laiterie (traitement par phytoremédiation) a eu lieu le mardi 21 septembre 2004 au rang Saint-Joseph Est à Saint-Alban. Une trentaine de personnes étaient présentes à cette visite.

Merci à nos partenaires!

Ministère de l'Environnement du Québec, Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ),Municipalités du bassin versant, Fédération de l’UPA de la rive nord, Producteur (Luc Rivard).

Consulter une autre année

Dernières nouvelles

2017-08-10
Capsa fête ses 30 ans !

Pour souligner l'événement, une série de capsules vidéo seront diffusées toutes les semaines ou 2 semaines. 

 

Toutes les nouvelles

 418 337-1398

111-1, route des Pionniers
Saint-Raymond (Québec)
G3L 2A8
Télec.: 418 337-1311 

Communiquez avec nous


Réseaux sociaux

Facebook

© 2012  CAPSA.   Tous droits réservés.