CAPSA

CAPSA Services Projets Réalisés 2003-2004

Projets réalisés en 2003-2004


 Portrait hydrologique et multi-ressources du bassin versant de la rivière Sainte-Anne

Afin d’effectuer correctement une gestion des eaux du bassin versant de la rivière Sainte-Anne, il est important d’acquérir une bonne connaissance du territoire. Pour ce faire, la CAPSA a réalisé un portrait exhaustif du territoire, réparti sur 2 ans, et a répertorié toutes les connaissances existantes (cartographie, analyses des eaux de surface et souterraines, état des écosystèmes, inventaires fauniques, volet socio-économique). De plus, le projet a nécessité la prise de données terrain afin de compléter les données existantes. Ce projet a permis l’atteinte des objectifs suivants:

  • Connaître la qualité actuelle des eaux du bassin de la rivière Sainte-Anne (dernière évaluation datant de 1994);
  • Rassembler en un seul document toutes les données disponibles sur le bassin versant;
  • Effectuer un échantillonnage communautaire d’une durée de 1 an sur 12 sites et 7 cours d’eau du bassin;
  • Tenir des consultations publiques afin de diffuser le portrait de la qualité de l'eau et de recueillir les priorités du milieu.

Merci à nos partenaires!
Fonds d’action québécois pour le développement durable (FAQDD), Ville de Saint-Raymond, Fondation de la faune du Québec, Comité-expert de la CAPSA, Conseil de bassin et conseil d’administration, Conseil régional en environnement de la Capitale-Nationale, Ministère de l’environnement, Municipalités du bassin versant, bénévoles.

Développement d'un outil d'aide à la protection des milieux humides forestiers en territoire public

Les terres publiques utilisées par les compagnies forestières sont criblées d’habitats particuliers et essentiels au maintien de la biodiversité et de la qualité de l’eau : les milieux humides. Présents en très grand nombre, les compagnies forestières avouent leur impossibilité de les protéger tous malgré une franche volonté de leur accorder une attention particulière. La nécessité de cibler les milieux sensibles d'importance ainsi que de définir les actions essentielles au maintien de ces habitats devenaient donc impératifs.

 La CAPSA a donc élaboré un outil de gestion qui permettra de localiser les milieux humides d'importance en territoire public forestier ainsi que les moyens d'intervention ou de pratiques forestières à prescrire aux exploitants concernés. Pour ce projet, la CAPSA a travaillé en collaboration avec l’Institut nationale de la recherche scientifique – Eau, terre et environnement afin de mettre sur pied une extension au logiciel de géomatique Arc View 3.2 permettant l’analyse et l’identification des milieux humides d’importance en territoire forestier sous exploitation (territoire public). Ainsi, la CAPSA a su mettre à profit cet instrument, sous forme de CD-Rom, auprès des gestionnaires et détenteurs de CAAF (contrats d’approvisionnement et d’aménagement forestier), mais également auprès de tous les types d’intervenants forestiers du domaine public, afin qu’ils puissent tenir compte de la présence des milieux humides d’importance à travers leur planification forestière.

 Merci à nos partenaires!

 Ministère de l’environnement du Québec (Action environnement), Ministère des ressources naturelles (Volet I), Fondation de la faune du Québec (Emploi nature), Municipalités du bassin versant, Tembec, INRS.

  Restauration agroenvironnementale du bassin versant de la rivière Blanche, phase I

En 1995, le ministère de l’Environnement et de la Faune (MEF) a réalisé une étude sur la qualité des eaux du bassin versant de la rivière Sainte-Anne. La rivière Blanche fut identifiée comme ayant une mauvaise qualité d’eau. Ces données sont également corroborées par le portrait réalisé par la CAPSA. Ces problématiques proviennent en partie des importantes activités agricoles qui touchent ce bassin versant. La CAPSA a estimé, en se basant sur une étude du MAPAQ, que plus de 600 têtes de bétail avaient directement accès aux cours d’eau de ce territoire au même moment.

 Les objectifs poursuivis par ce projet ont tout d’abord été un nettoyage de cours d’eau (20 km nettoyés, plus de 30 tonnes de rebuts et 500 pneus retirés) et l’installation de clôtures (16 km) et d’aires d’abreuvement (16) afin de restreindre l’accès du bétail aux cours d’eau ainsi que 10 traverses à gué stabilisées.  Ensuite, de la plantation de bandes riveraines (2450 arbres et 21 141 arbustes) et une stabilisation de berges par génie végétal (100 m) ont été réalisées.  De plus, 191 élèves ont été sensibilisés lors de journées d’activités portant sur l’importance des bandes riveraines en milieu agricole en plus de participer à la plantation. Finalement, des aménagements fauniques pour l’Omble de fontaine (frayères et déflecteurs) ont été effectués dans les milieux moins perturbés, en amont des cours d’eau. 

Merci à nos partenaires!

Éco-Action (Environnement Canada), Fondation Hydro-Québec pour l’environnement, Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), UPA, Municipalités, Écoles primaires de Saint-Casimir et Saint-Ubalde.


  Projet pilote de réduction de la consommation d’eau potable pour la municipalité de Saint-Léonard

La municipalité de Saint-Léonard a participé à un projet pilote de réduction de la consommation d’eau potable pour les résidents, commerces, industries et institution de l'ensemble de son territoire. Ce projet avait deux objectifs précis : une réduction tangible de la consommation d’eau potable via l’installation d’économiseurs d’eau pour réservoirs de toilette et la sensibilisation de la population à l’importance de conserver la ressource eau.

 Les visites à domicile pour la sensibilisation des résidents et l’installation des économiseurs d’eau pour réservoirs de toilette se sont déroulées durant l’été. En tout, ce sont 448 maisons, 23 commerces et industries, ainsi qu’une institution qui ont été visités. 430 économiseurs d’eau ont alors été installés lors de ces visites qui avaient aussi pour but la sensibilisation des citoyens à l’économie d’eau potable par la distribution d’un dépliant, d’autocollant et d’un aimant pour le frigo, tous portant sur des trucs pour économiser l’eau.

Merci à nos partenaires!

Éco-Action (Environnement Canada), Municipalité de Saint-Léonard, Fonds d’action québécois pour le développement durable, Développement des ressources humaines du Canada (Placement Carrière-Été), École primaire de Saint-Léonard.


Développement de la pêche sportive sur le territoire libre de la rivière Sainte-Anne

Ce projet avait comme principal objectif l’évaluation de la population d’ombles de fontaine sur le territoire du bassin versant de la rivière Sainte-Anne. Suite à de nombreux échantillonnages ichtyologiques ainsi qu’à plusieurs sondages auprès des pêcheurs, la CAPSA en est arrivée à la conclusion que la situation de l’Omble de fontaine ne permet pas le développement durable de la pêche sportive sur le territoire.

La problématique la plus apparente est l’accessibilité des ombles aux sites de fraie. En effet, plusieurs obstacles infranchissables (barrages de castors, infrastructures humaines non conformes, etc.) obstruent la montaison des ombles à leurs sites de fraie. La situation actuelle, quoique très inquiétante pour l’Omble de fontaine, peut être corrigée en rétablissant l’accessibilité à l’habitat et en lui redonnant accès à ses sites de reproduction. 

Ainsi, grâce à ce projet, il a été possible d'établir le taux d'exploitation de l’Omble de fontaine et de recommander différentes avenues qui permettraient de favoriser le développement de la pêche sur les territoires libres du bassin versant.

Merci à nos partenaires!

MRC de Portneuf, Fondation de la faune du Québec (Emploi-nature Jeunesse), Société de la faune et des parcs du Québec (FAPAQ), Municipalités, Fondation Héritage Faune, Cégep de Saint-Félicien (accueil d’une stagiaire), Association de chasse et pêche de la rivière Sainte-Anne. 

 Évaluation d'incitatifs financiers dans l'implantation de bandes riveraines boisées en milieu agricole

Les terres publiques utilisées par les compagnies forestières sont criblées d’habitats particuliers et essentiels au maintien de la biodiversité et de la qualité de l’eau : les milieux humides. Présents en très grand nombre, les compagnies forestières avouent leur impossibilité de les protéger tous malgré une franche volonté de leur accorder une attention particulière. La nécessité de cibler les milieux sensibles d'importance ainsi que de définir les actions essentielles au maintien de ces habitats devenaient donc impératifs.

La CAPSA a donc élaboré un outil de gestion qui permettra de localiser les milieux humides d'importance en territoire public forestier ainsi que les moyens d'intervention ou de pratiques forestières à prescrire aux exploitants concernés. Pour ce projet, la CAPSA a travaillé en collaboration avec l’Institut nationale de la recherche scientifique – Eau, terre et environnement afin de mettre sur pied une extension au logiciel de géomatique Arc View 3.2 permettant l’analyse et l’identification des milieux humides d’importance en territoire forestier sous exploitation (territoire public). Ainsi, la CAPSA a su mettre à profit cet instrument, sous forme de CD-Rom, auprès des gestionnaires et détenteurs de CAAF (contrats d’approvisionnement et d’aménagement forestier), mais également auprès de tous les types d’intervenants forestiers du domaine public, afin qu’ils puissent tenir compte de la présence des milieux humides d’importance à travers leur planification forestière.

Merci à nos partenaires!

Ministère de l’environnement du Québec (Action environnement), Ministère des ressources naturelles (Volet I), Fondation de la faune du Québec (Emploi nature), Municipalités du bassin versant, Tembec, INRS.

 Traitement des eaux de laiterie par marais épurateur

L’objectif initial du projet consiste à raccorder l’effluent des eaux de laiterie et de rendre opérationnel le marais épurateur déjà en place. Ainsi, la mise en fonction du marais a été effectuée en mai 2004. Les eaux usées de laiterie sont maintenant acheminées jusqu’au marais épurateur et un programme d’échantillonnage d’eau débutera sous peu. Par ce projet, la CAPSA vise à contribuer à l’acquisition de données et de connaissances scientifiques pour l’approbation de cette technologie par le MENV. De plus, la CAPSA souhaite offrir aux petites entreprises agricoles une solution relativement peu coûteuse et environnementalement acceptable pour le traitement des eaux usées provenant de la laiterie.

Merci à nos partenaires!

Ministère de l’Environnement du Québec, Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentaiton du Québec (MAPAQ), Municipalité, Tembec, Fédération de l’UPA de la Rive-Nord.

 Accueil d’une agente de liaison pour le projet «Cycle de l’Eau» 

La CAPSA a agi à titre de maître de stage en encadrant une agente de développement et de liaison pour la région de la Capitale-Nationale dans le cadre du projet de la Corporation Saint-Laurent Le cycle de l'eau. Seize jeunes ont participé à ce projet d'envergure provinciale qui visait à promouvoir l'Année internationale de l'eau douce. Dans cette optique, les agents ont travaillé à mettre sur pied des activités ainsi que des actions concrètes et locales visant la protection de l'environnement et, plus particulièrement, la pérennité de cette ressource inestimable qu'est l'eau. 

Merci à nos partenaires!

Corporation Saint-Laurent, Ministère de l’Environnement du Québec.

 Sensibilisation à la gestion intégrée de l'eau à l'échelle des bassins versants dans la région de la Capitale-Nationale

Si la notion de gestion intégrée de l’eau par bassin versant prend son essor au Québec, il reste encore beaucoup à faire pour la promouvoir dans toutes les régions et pour adapter les façons de faire à la réalité territoriale. Dans la région de la Capitale-Nationale, cinq organismes ont choisi de s’associer pour favoriser un développement plus responsable et plus viable de la ressource eau. La Corporation d’aménagement et de protection de la Sainte-Anne (CAPSA), la Corporation de restauration de la Jacques-Cartier (CRJC), le Conseil de bassin de la rivière Saint-Charles (CBRSC), le conseil de bassin de la rivière Montmorency (CBRM) et le Conseil régional de l'environnement (CRE) - région de la Capitale Nationale travaille en collaboration afin de favoriser la sensibilisation à la gestion de l’eau à l’échelle des bassins versants dans la région de la Capitale-Nationale. Les moyens suivants sont utilisés: réalisation d’une maquette d’un bassin versant, impression d’un dépliant sur le bassin versant et sur la gestion intégrée de l’eau par bassin versant, parution d’un guide de bonnes pratiques, tenue de conférences, colloque ou ateliers.

Merci à nos partenaires!

Conseil régional de concertation et développement – région de Québec (CRCDQ), Corporation Saint-Laurent.

Réalisation d'un cadre écologique de référence pour les lacs de la MRC de Portneuf et du territoire du bassin versant de la rivière Sainte-Anne 

Le cadre écologique de référence (CER)  fournit la dimension écologique du bassin versant de la rivière Sainte-Anne. En récupérant l’information déjà existante sur la géologie, les dépôts de surface (origine, épaisseur, texture, pierrosité), les sols, en incorporant des données sur les formes de terrain, le relief, le climat, le réseau hydrographique, le CER cartographie et décrit les principaux types de milieux (écosystèmes) terrestres et aquatiques du bassin versant. Le CER permet ainsi d’aborder les potentiels, les risques ou les sensibilités du territoire selon des problématiques particulières. Tous les résultats du CER aboutissent à la production de cartes et font automatiquement partie du système d’information sur le territoire (SIT) réalisé par le ministère de l’Environnement.

Merci à nos partenaires!

MRC de Portneuf, Ministère de l’Environnement du Québec.

 Restauration agroenvironnementale du bassin versant de la rivière Niagarette 

La majorité des travaux liés au projet ont eu lieu à l’été 2002.  Cependant, dû à des conditions climatiques hivernales hâtives à l’automne 2002, certains travaux de stabilisation de berges ont été effectués au printemps et au début de l’été 2003.  De plus, plusieurs économies ont été engendrées par le chargé de projet ainsi que la venue d’un nouveau partenaire (Développement des ressources humaines du Canada). Cela a permis de redistribuer certains coûts à ce nouveau partenaire et de générer un surplus afin de compléter les travaux en 2003.

Merci à notre partenaire!

Fondation Hydro-Québec pour l’environnement.

Projet pilote de contrats de bassin

Dans le cadre d’un projet pilote, le MENV a mandaté la CAPSA ainsi que deux autres organismes pour l’élaboration de trois ententes volontaires pouvant servir d’exemple pour la confection et la signature de véritables contrats de bassin.  Le court délai que la CAPSA disposait n’a pas permis de faire valider ce type d’entente auprès de l’ensemble des municipalités de notre bassin versant.  Seule la municipalité de Saint-Léonard a été consultée et les commentaires furent très favorables.

 La CAPSA croit qu’il serait important de poursuivre plus à fond la démarche initiée par ce contrat de service.  Une deuxième phase permettrait d’envisager un plus grand nombre de scénarios et ainsi mieux adapter l’outil de mise en forme et de suivi des contrats que nous suggérons dans le guide de réalisation. 

Merci à notre partenaire!

Ministère de l’Environnement du Québec.

 

Consulter une autre année

Dernières nouvelles

2017-08-10
Capsa fête ses 30 ans !

Pour souligner l'événement, une série de capsules vidéo seront diffusées toutes les semaines ou 2 semaines. 

 

Toutes les nouvelles

 418 337-1398

111-1, route des Pionniers
Saint-Raymond (Québec)
G3L 2A8
Télec.: 418 337-1311 

Communiquez avec nous


Réseaux sociaux

Facebook

© 2012  CAPSA.   Tous droits réservés.